Recherche d'un film



Achats et commandes

DVD PAL (Rgion 2)
Choisissez votre film via notre catalogue (rserv l'usage priv).
Cliquez ici pour le consulter.

Catalogue de films

Les tarifs annoncés concernent UNIQUEMENT le réseau familial.

Merci de nous contacter pour connaître les prix appliqués pour les ASSOCIATIONS.



BATAILLE DE L'EAU NOIRE (LA)
Benjamin HENNOT
2015 75' vidéo
Les Irréductibles Couvinois de 1978 nous révèlent avec jubilation les secrets de leur lutte victorieuse contre le plus grand barrage de Belgique, qui aurait englouti leur vallée. La Bataille de lEau Noire raconte la lutte victorieuse des habitants dune petite ville de Belgique contre un projet de barrage insensé en 1978. Un récit choral qui nous communique lintensité dun mouvement populaire exemplaire. Un fragment de l'Histoire de la société civile, raconté par ceux et celles qui l'ont faite. En janvier 1978, le Ministre des Travaux publics annonce la construction d'un barrage de septante mètres de haut aux portes de la petite ville de Couvin. Les habitants s'organisent et en neuf mois, ils forcent le Ministre à remballer son projet qui aurait été le fleuron des Travaux Inutiles. A la question "Peut-on vaincre un projet gouvernemental pharaonique ?", les anti-barragistes couvinois ont répondu avec une créativité sans exclusive et une détermination inébranlable. Ils ont perpétré des chahuts et des chaulages, des sabotages et des saccages, des occupations et des visites, des campements sauvages et des corsos fleuris. Ils ont converti des billets de banque en vecteurs de propagande. Ils ont lancé la première radio libre de Belgique, dont les fugaces émissions étaient traquées (sans succès) par la gendarmerie. En cette tumultueuse année 1978, ces "Irréductibles Couvinois" étaient alors fermier, ouvrier en poêlerie, pompier, instituteur, professeur, assureur, naturaliste, jeune "lascar" ou étudiant en droit. Ensemble, et par-delà les convictions religieuses, politiques, idéologiques, par-delà les catégories sociales et culturelles, ils se sont unis et ont remporté une victoire fulgurante contre un projet de barrage inutile, qui aurait englouti la superbe vallée de l'Eau Noire et menacé leur cadre de vie. Neuf mois d'une lutte inventive, humoristique et furieusement déterminée. "C'était dur" confient-ils unanimement, mais pour ajouter aussitôt que ce fut aussi la période la plus intense de leur vie. Sabotage et destruction de chantier, caravanes motorisées et corso fleuris, assemblées générales et conspiration diffuse, épandage offensif de fumier, détournement de billets de banque, envahissements d'administrations et de propriétés d'ingénieurs, menaces de dynamitage, etc. Le tout dans la joie et la plus noire des humeurs. Fermiers, pompiers, avocats, enseignants, ouvriers, assureurs, étudiants, mères au foyer : guérilla d'habitants. Pas méchants, mais pas non-violents. La Bataille de l'Eau Noire est un récit choral tissé avec les fils multicolores déroulés par les anti-barragistes de 78. Patchwork tonifiant, maillage indéchirable entrelaçant toutes les sensibilités. Tantôt espiègles, tantôt hargneux, tantôt bon enfant, tantôt chien méchant, les irréductibles étaient, indéniablement, fiers (du latin ferus, "sauvage"). Tantôt coup d'éclat, tantôt coups sournois, toujours narquois : les Irréductibles Couvinois.


Copyright wip 2008 | Wallonie Image Production | info@wip.be