Recherche d'un film



Achats et commandes

DVD PAL (Rgion 2)
Choisissez votre film via notre catalogue (rserv l'usage priv).
Cliquez ici pour le consulter.

Catalogue de films

Les tarifs annoncés concernent UNIQUEMENT le réseau familial.

Merci de nous contacter pour connaître les prix appliqués pour les ASSOCIATIONS.



A LEAK IN PARADISE - L'homme qui voulait détruire le secret bancaire
David  LELOUP
2015 76' et 52' vidéo
A Leak in Paradise retrace lʼhistoire incroyable de Rudolf Elmer, un banquier suisse repenti qui a volontairement brisé le secret bancaire pour dénoncer fraudeurs et criminels. Il a pris le risque de diffuser, via la presse et WikiLeaks, les sulfureux secrets dʼune banque suisse installée aux îles Cayman.



BATAILLE DE L'EAU NOIRE (LA)
Benjamin HENNOT
2015 75' vidéo
Les Irréductibles Couvinois de 1978 nous révèlent avec jubilation les secrets de leur lutte victorieuse contre le plus grand barrage de Belgique, qui aurait englouti leur vallée. La Bataille de lEau Noire raconte la lutte victorieuse des habitants dune petite ville de Belgique contre un projet de barrage insensé en 1978. Un récit choral qui nous communique lintensité dun mouvement populaire exemplaire. Un fragment de l'Histoire de la société civile, raconté par ceux et celles qui l'ont faite. En janvier 1978, le Ministre des Travaux publics annonce la construction d'un barrage de septante mètres de haut aux portes de la petite ville de Couvin. Les habitants s'organisent et en neuf mois, ils forcent le Ministre à remballer son projet qui aurait été le fleuron des Travaux Inutiles. A la question "Peut-on vaincre un projet gouvernemental pharaonique ?", les anti-barragistes couvinois ont répondu avec une créativité sans exclusive et une détermination inébranlable. Ils ont perpétré des chahuts et des chaulages, des sabotages et des saccages, des occupations et des visites, des campements sauvages et des corsos fleuris. Ils ont converti des billets de banque en vecteurs de propagande. Ils ont lancé la première radio libre de Belgique, dont les fugaces émissions étaient traquées (sans succès) par la gendarmerie. En cette tumultueuse année 1978, ces "Irréductibles Couvinois" étaient alors fermier, ouvrier en poêlerie, pompier, instituteur, professeur, assureur, naturaliste, jeune "lascar" ou étudiant en droit. Ensemble, et par-delà les convictions religieuses, politiques, idéologiques, par-delà les catégories sociales et culturelles, ils se sont unis et ont remporté une victoire fulgurante contre un projet de barrage inutile, qui aurait englouti la superbe vallée de l'Eau Noire et menacé leur cadre de vie. Neuf mois d'une lutte inventive, humoristique et furieusement déterminée. "C'était dur" confient-ils unanimement, mais pour ajouter aussitôt que ce fut aussi la période la plus intense de leur vie. Sabotage et destruction de chantier, caravanes motorisées et corso fleuris, assemblées générales et conspiration diffuse, épandage offensif de fumier, détournement de billets de banque, envahissements d'administrations et de propriétés d'ingénieurs, menaces de dynamitage, etc. Le tout dans la joie et la plus noire des humeurs. Fermiers, pompiers, avocats, enseignants, ouvriers, assureurs, étudiants, mères au foyer : guérilla d'habitants. Pas méchants, mais pas non-violents. La Bataille de l'Eau Noire est un récit choral tissé avec les fils multicolores déroulés par les anti-barragistes de 78. Patchwork tonifiant, maillage indéchirable entrelaçant toutes les sensibilités. Tantôt espiègles, tantôt hargneux, tantôt bon enfant, tantôt chien méchant, les irréductibles étaient, indéniablement, fiers (du latin ferus, "sauvage"). Tantôt coup d'éclat, tantôt coups sournois, toujours narquois : les Irréductibles Couvinois.



EAU SACREE (ACTUELLEMENT INDISPONIBLE) (L')
Olivier JOURDAIN
2016 55' Beta digit
Guidé par Vestine, star extravagante des nuits radiophoniques, le film part à la découverte de la sexualité rwandaise, en quête de l'eau qui jaillit du corps des femmes et nous dévoile avec humour et spontanéité le mystère de l'éjaculation féminine. Les Rwandais seraient-ils les héritiers dune autre façon de faire lamour où le plaisir féminin serait central ? Au-delà de la découverte de ces pratiques sexuelles, cest de parole, de partage et de transmission dont il sagit. L'Eau Sacrée dresse le portrait intime dun pays et son rapport à ses traditions.



ECOLE EN TERRE D'ACCUEIL (UNE)
Roger BEECKMANS
2009 52' 16 mm
Ce film rassemble des discussions en classe et des témoignages dadolescents issus de lémigration. Ils se sont exprimés en toute liberté. Certains dentre eux sont nés en Belgique. Se sentent-ils Belges pour autant ? La question reste souvent sans réponse, même sils affirment sans hésiter quils aiment vivre en Belgique, quils espèrent y trouver du travail et fonder une famille. Fonder une famille ramène à la culture et à la religion. Jai découvert, sans véritable surprise dailleurs, que les mots LAICITE,MIXITE,EGALITE nont pas le même sens au fronton des écoles et sous les minarets des mosquées. Des garçons mont dit quils népouseraient jamais une fille dici, trop libérée à leurs yeux, et quils iraient chercher leur femme au village. Des jeunes filles ont répondu quaujourdhui les filles dans les villages ont évolué, quelles ne sont plus prêtes à « fermer leur bouche ». Deux filles ont accepté dêtre filmées à condition de pouvoir garder leur voile. Elles ont choisi de le porter par soumission à Dieu et non aux hommes. Elles estiment ne pas avoir à recevoir de leçons des garçons. A propos de mixité et dégalité entre filles et garçons, le chemin est encore long à parcourir. Il suffit dentendre les avis des garçons et dobserver comment filles et garçons occupent lespace dans une classe. Comme à la messe autrefois, à la synagogue et à la mosquée aujourdhui, les filles se regroupent dun côté, les garçons de lautre. Afin que les garçons ne soient troublés par la présence des filles. Personne ne semble préoccupé par le trouble des filles lorsquelles sassoient à côté des garçons. Les élèves d »une leçon de tolérance » ont grandi. Ils ont quitté le monde de lenfance et atteint cet âge que les adultes qualifient dingrat. Ils se posent les questions que se posent tous les adolescents, aussi ceux issus de lémigration : Est-ce plus difficile pour Mohammed que pour Pierre, Paul ou Jacques de mener à bien des études et de trouver du travail ? Comment choisir entre le Coran et la Raison ? Quel sens donner aux mots citoyenneté, identité ? Brecht a dit : « quand le rideau se ferme, les questions restent ouvertes ». Il en est ainsi dans ce documentaire.



ENFANTS DU HASARD
Thierry MICHEL & Pascal COLSON
2017 100' Beta digit
Dans la petite école communale dune ancienne cité minière, des élèves issus de limmigration terminent leur cycle détudes primaires avec Brigitte, une institutrice dont lenthousiasme bienveillant prépare ces écoliers à sépanouir dans un monde en mutation. Le film suit le parcours scolaire de ces petits-enfants de mineurs, majoritairement musulmans et la plupart dorigine turque. Alors que certains de leurs aînés font le choix dun repli identitaire, ce film met en lumière la manière dont les enfants cherchent à se construire et à donner un sens à leur vie. Il saisit leurs doutes et leurs réflexions lors des attentats terroristes et face au harcèlement sur les réseaux sociaux.



GAI SAVOIR (LE)
Stéphane  Xhroüet
2010 76' Beta digit
Septembre 2008, dans une ferme des Ardennes souvre une nouvelle école : Pédagogie Nomade. Élèves et professeurs veulent créer et expérimenter un contexte pédagogique radicalement neuf. Dès le départ, projets et rêves de liberté fusionnent mais ici tout est à construire au propre comme au figuré « Et toi que fais-tu de ta liberté ? »



HOMME QUI REPARE LES FEMMES (L') - LA COLERE D'HIPPOCRATE
Thierry MICHEL & Colette BRAECKMAN
2014 / vidéo
Le Docteur Mukwege est connu comme étant lhomme qui répare les femmes. Son quotidien est fait de consultations avec des femmes victimes de viols et de mutilations atroces perpétrés par les groupes armés qui se font une guerre de gangs au Norc Kivu en République Démocratique du Congo.



INTEGRATION INCH'ALLAH
PABLO MUNOZ GOMEZ
2016 59' Beta digit
Je veux m'intégrer, tu veux t'intégrer, nous voulons nous intégrer. « Ik wil, Jij wilt, Wij willen ons integreren. » De toute manière, je dois m'intégrer, tu dois t'intégrer, nous devons nous intégrer. Sinon on paye des amendes !



K O R
Joanna Grudzinska
2009 55' Beta digit
Varsovie, Pologne, fin des années 70. La révolte ouvrière réprimée violemment par le pouvoir mobilise un groupe de personnes qui créent le KOR, Comité de Défense des Ouvriers. Héritier des courants de l'opposition au régime communiste depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, parrainé par des figures dressées contre les injustices sociales depuis les années 20, le KOR compte des personnes investies aux méthodes simples et efficaces, une éthique singulière, la volonté de briser le monopole de l'information de l'état, de mettre en place une organisation autonome des ouvriers. L'action du KOR aboutit en 1980 à la naissance de Solidarnosc, premier syndicat indépendant du pays. Trois de ses acteurs reviennent aux gestes et aux mots du KOR, ils nous racontent l'histoire d'une des fins du Communisme en Europe.



KRONE (LE)
Nathalie BORGERS
2002 52' Beta digit
Le Neue Kronenzeitung est, proportionnellement à la taille de lAutriche, le quotidien le plus lu au monde. Soucieux de représenter l âme autrichienne, ce journal à sensation est devenu un instrument de pouvoir, où sinscrit à coup de révélations lavenir de la société autrichienne, et lenjeu de la démocratie



LOIN DE ROME
Mathias  DESMARRES
2009 52' vidéo
Un prêtre, aime de tous, s'éloigne un jour de sa paroisse, de ses amis, de son pays. Il quitte tout pour un destin incertain ... A travers le cheminement personnel d'un homme, Le film dévoile une soif de vérité intérieure.



PANDA FARNANA : Un congolais qui dérange
Françoise LEVIE
2010 60' Beta digit
Le portrait dun personnage atypique, à cheval entre deux mondes, celui de la Belgique et celui du Congo. Élevé par une femme belge célibataire et artiste, Paul Panda Farnana est le premier congolais à avoir obtenu un diplôme de lenseignement supérieur en Belgique au début du 20e siècle. Nommé agronome, il retourne au Congo en tant que premier fonctionnaire belge à la peau noire. Il y subit un véritable apartheid et doit renoncer peu à peu à ses différents postes pour cause de harcèlement. Il rentre en Belgique en 1914 et, à lannonce de la guerre, sengage comme volontaire. Il est fait prisonnier et emmené en captivité en Allemagne jusquà la libération en 1918. Les années passées, tant au Congo que dans les camps allemands, le poussent à vouloir améliorer les conditions de vie de ses compatriotes. Pendant dix ans, il va consacrer toute son énergie à réclamer légalité entre les blancs et les noirs par léducation et la responsabilisation des chefs, sous les attaques virulentes de la presse coloniale. A travers Panda, nous explorons les causes quil défend : abolition du travail forcé, importance de léducation pour tous dissociée de la religion, admission des Noirs au sein des instances décisionnelles de la colonie et en représentation internationale, respect élémentaire des droits de lhomme. Panda Farnana est le seul Africain invité à participer au 1er Congrès Colonial National de Bruxelles, destiné à redresser les torts apportés à la colonie par la politique de Léopold II. Il collabore étroitement avec lAfro-Américain W.E.B. DuBois à lorganisation du Congrès Pan-Africain de Bruxelles en 1921. A la lecture de ses textes et de sa correspondance, on saperçoit que Panda met déjà le doigt sur les faiblesses structurelles de la colonie belge : nécessité dune éducation de base, manque de responsabilisation des indigènes, hiérarchie entre blancs et noirs, etc.. On a même le sentiment quà travers les analyses de Panda, on devine déjà les sources des problèmes dont souffre le Congo depuis son indépendance. Panda Farnana meurt quelques mois après son retour au Congo, à lâge de 42 ans, empoisonné par les gens de son village.



VOIE DES AUTRES (LA)
Fabrice OSINSKI
2010 52' Beta digit
« Douze jeunes belges traversent la Laponie à pied et en traîneaux. Une aventure dans le froid extrême, et un laboratoire social: quatre sont « normaux », de scolarité et de familles stables ; quatre autres sont placés en foyer à Bruxelles et enfin, quatre sont handicapés physiques ou trisomiques. Cette expédition les confrontent à la survie, la fatigue, la peur, le groupe. Cette expédition est le rêve de l'initiateur du projet : Yves, personnage charismatique dont l'utopie est un décloisonnement de la Société. Il souhaite vérifier là ses intuitions et désirs utopiques. »  


Copyright wip 2008 | Wallonie Image Production | info@wip.be