Recherche d'un film



Achats et commandes

DVD PAL (Rgion 2)
Choisissez votre film via notre catalogue (rserv l'usage priv).
Cliquez ici pour le consulter.

Catalogue de films

Les tarifs annoncés concernent UNIQUEMENT le réseau familial.

Merci de nous contacter pour connaître les prix appliqués pour les ASSOCIATIONS.



AIDEPENDENCE.
Alice  SMEETS & Frédéric Biegmann
2014 92' vidéo
La République dHaïti abrite plus dO.N.G. que tout autre pays au monde. Mais les projets échouent presque tous à moyen ou à long terme. Comment est-ce possible? AIDependence jette un regard critique, voire iconoclaste, sur la relation très ambiguë quentretiennent depuis des décennies le peuple d'Haïti et les organisations d'aide internationales.



BATAILLE DE L'EAU NOIRE (LA)
Benjamin HENNOT
2015 75' vidéo
Les Irréductibles Couvinois de 1978 nous révèlent avec jubilation les secrets de leur lutte victorieuse contre le plus grand barrage de Belgique, qui aurait englouti leur vallée. La Bataille de lEau Noire raconte la lutte victorieuse des habitants dune petite ville de Belgique contre un projet de barrage insensé en 1978. Un récit choral qui nous communique lintensité dun mouvement populaire exemplaire. Un fragment de l'Histoire de la société civile, raconté par ceux et celles qui l'ont faite. En janvier 1978, le Ministre des Travaux publics annonce la construction d'un barrage de septante mètres de haut aux portes de la petite ville de Couvin. Les habitants s'organisent et en neuf mois, ils forcent le Ministre à remballer son projet qui aurait été le fleuron des Travaux Inutiles. A la question "Peut-on vaincre un projet gouvernemental pharaonique ?", les anti-barragistes couvinois ont répondu avec une créativité sans exclusive et une détermination inébranlable. Ils ont perpétré des chahuts et des chaulages, des sabotages et des saccages, des occupations et des visites, des campements sauvages et des corsos fleuris. Ils ont converti des billets de banque en vecteurs de propagande. Ils ont lancé la première radio libre de Belgique, dont les fugaces émissions étaient traquées (sans succès) par la gendarmerie. En cette tumultueuse année 1978, ces "Irréductibles Couvinois" étaient alors fermier, ouvrier en poêlerie, pompier, instituteur, professeur, assureur, naturaliste, jeune "lascar" ou étudiant en droit. Ensemble, et par-delà les convictions religieuses, politiques, idéologiques, par-delà les catégories sociales et culturelles, ils se sont unis et ont remporté une victoire fulgurante contre un projet de barrage inutile, qui aurait englouti la superbe vallée de l'Eau Noire et menacé leur cadre de vie. Neuf mois d'une lutte inventive, humoristique et furieusement déterminée. "C'était dur" confient-ils unanimement, mais pour ajouter aussitôt que ce fut aussi la période la plus intense de leur vie. Sabotage et destruction de chantier, caravanes motorisées et corso fleuris, assemblées générales et conspiration diffuse, épandage offensif de fumier, détournement de billets de banque, envahissements d'administrations et de propriétés d'ingénieurs, menaces de dynamitage, etc. Le tout dans la joie et la plus noire des humeurs. Fermiers, pompiers, avocats, enseignants, ouvriers, assureurs, étudiants, mères au foyer : guérilla d'habitants. Pas méchants, mais pas non-violents. La Bataille de l'Eau Noire est un récit choral tissé avec les fils multicolores déroulés par les anti-barragistes de 78. Patchwork tonifiant, maillage indéchirable entrelaçant toutes les sensibilités. Tantôt espiègles, tantôt hargneux, tantôt bon enfant, tantôt chien méchant, les irréductibles étaient, indéniablement, fiers (du latin ferus, "sauvage"). Tantôt coup d'éclat, tantôt coups sournois, toujours narquois : les Irréductibles Couvinois.



CHANT DES TORTUES (LE)
Jawad RHALIB
2013 90' vidéo
Les murs ont des oreilles...Dès mon enfance jentendais ce proverbe chaque fois quon parlait de la vie politique du Maroc. Les revendications sociales ont toujours été timides, souvent tuées dans luf. Et voilà qu'arrive le 20 février 2011 et le début de la révolution marocaine. Des jeunes qu'on disait dépolitisés, mous, sans idéaux, vont, sous la bannière du « mouvement du 20 février » , réussir a faire sortir dans la rue plusieurs centaines de milliers de Marocains, tous habités par l'exigence de la dignité, la liberté, la justice et le refus de la peur. Pour éviter le chaos le roi Mohammed VI, annonce alors des réformes et une nouvelle constitution, approuvé à...98,6 %...



CHRONIQUE BASQUE
Marie-Paule JEUNEHOMME
2012 54' Beta digit
Menacé de mort par lETA, Aritz Arrieta vit sous la protection permanente de ses 2 gardes du corps. Conseiller municipal à Mondragon, l'un des fiefs du nationalisme radical basque, Aritz brigue le poste de maire lors des élections municipales de mai 2011. Chronique basque nous plonge dans le quotidien de ce jeune élu socialiste et nous confronte à une société marquée par plus de 40 ans de terrorisme. En octobre 2011, lETA renonçait à ses « activités armées », sans pour autant avoir encore rendu les armes. Alors que l'organisation terroriste na toujours pas disparu, ce film trace les contours des défis qui attendent la société basque de demain: la mémoire des victimes du terrorisme et la dé-légitimation de la violence.



COMMISSION DE LA VERITE (LA)
André  VANN INN
1999 90' Beta SP
Accéder à une société véritablement démocratique, tel est lun des enjeux de «La Commission pour la Vérité et la Réconciliation» mise en place en Afrique du Sud par Nelson Mandela. Tout au long de lannée 1996, nous allons filmer lévolution de cette Commission qui convie victimes, bourreaux et témoins de lapartheid à venir raconter le passé. Mais au-delà du simple fait de témoigner, le film -en dehors des cessions de la Commission- ira à la rencontre des «acteurs» de lhistoire contemporaine de lAfrique du Sud et cherchera à montrer toute lénergie déployée par un peuple pour refonder sa nation. Capter à travers les personnages, membres de la Commission, représentants de lEtat, simple citoyen des différentes communautés, les évolutions et les transformations en cours dans le pays, la lutte. Accéder à une société véritablement démocratique, tel est lun des enjeux de «La Commission pour la Vérité et la Réconciliation» mise en place en Afrique du Sud par Nelson Mandela.



D'UN MUR L'AUTRE
Patric JEAN
2008 90' vidéo
De lancien mur de Berlin à la nouvelle clôture de Ceuta en terre africaine, ce road-movie nous fait traverser lEurope. Quatre frontières au moins mais un seul axe : une société, métissée, multiculturelle, riche de ses diversités en dépit de ses traditions de rejet. Du nord au sud, des rencontres empreintes d humour et tendresse, dhommes et de femmes qui composent avec énergie et générosité une nouvelle société. Hors des clichés, ce film pose un regard optimiste, jubilatoire et parfois grinçant sur l'Europe et son immigration.



HAÏTI, LA TERRE
Jean-Claude RIGA
2013 82' vidéo
Le drame des camps, entourés de la vie quotidienne de Port au Prince. Notre personnage, une jeune femme haïtienne, vit sa vie entre lun et lautre...



INTEGRATION INCH'ALLAH
PABLO MUNOZ GOMEZ
2016 59' Beta digit
Je veux m'intégrer, tu veux t'intégrer, nous voulons nous intégrer. « Ik wil, Jij wilt, Wij willen ons integreren. » De toute manière, je dois m'intégrer, tu dois t'intégrer, nous devons nous intégrer. Sinon on paye des amendes !



K O R
Joanna Grudzinska
2009 55' Beta digit
Varsovie, Pologne, fin des années 70. La révolte ouvrière réprimée violemment par le pouvoir mobilise un groupe de personnes qui créent le KOR, Comité de Défense des Ouvriers. Héritier des courants de l'opposition au régime communiste depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, parrainé par des figures dressées contre les injustices sociales depuis les années 20, le KOR compte des personnes investies aux méthodes simples et efficaces, une éthique singulière, la volonté de briser le monopole de l'information de l'état, de mettre en place une organisation autonome des ouvriers. L'action du KOR aboutit en 1980 à la naissance de Solidarnosc, premier syndicat indépendant du pays. Trois de ses acteurs reviennent aux gestes et aux mots du KOR, ils nous racontent l'histoire d'une des fins du Communisme en Europe.



KRONE (LE)
Nathalie BORGERS
2002 52' Beta digit
Le Neue Kronenzeitung est, proportionnellement à la taille de lAutriche, le quotidien le plus lu au monde. Soucieux de représenter l âme autrichienne, ce journal à sensation est devenu un instrument de pouvoir, où sinscrit à coup de révélations lavenir de la société autrichienne, et lenjeu de la démocratie



MANNEKEN SWING
David  DEROY & Julien BECHARA
2015 52' Beta digit
Avant-guerre, le jazz en Belgique est à son apogée et nos orchestres portent haut les couleurs de cette musique sur le continent européen. Cette fécondité artistique sans précédent voit naître le grand orchestre de jazz de la radio belge sous la direction de Stan Brenders, connu internationalement grâce à la radiodiffusion, aux enregistrements dépoque et à la profusion de boîtes de jazz à Bruxelles. Alors comment cette musique, simple moyen dexpression de modernité, de danse et dinsouciance est- elle devenue un vecteur de propagande sous loccupant ? Cette ambivalence dramatique fera chuter notre héros..ou Quand la baguette dun chef dorchestre se retourne contre lui ?



MINISTRE DES POUBELLES (LE)
Quentin NOIRFALISSE
2017 76' Beta digit
Certains le prennent pour un fou, dautres pour un génie. Yeux perçants, mains agiles, jambes déformées par la polio, Emmanuel Botalatala est le Ministre des Poubelles de Kinshasa. Ce poste nest pas officiel. Cest son nom dartiste. Dans un Congo qui se dirige vers des élections aussi capitales quincertaines, le Ministre a une « destinée ». Depuis les quartiers populaires, il crée des tableaux hautement politiques et en relief à partir des déchets que Kinshasa vomit chaque jour.



PANDA FARNANA : Un congolais qui dérange
Françoise LEVIE
2010 60' Beta digit
Le portrait dun personnage atypique, à cheval entre deux mondes, celui de la Belgique et celui du Congo. Élevé par une femme belge célibataire et artiste, Paul Panda Farnana est le premier congolais à avoir obtenu un diplôme de lenseignement supérieur en Belgique au début du 20e siècle. Nommé agronome, il retourne au Congo en tant que premier fonctionnaire belge à la peau noire. Il y subit un véritable apartheid et doit renoncer peu à peu à ses différents postes pour cause de harcèlement. Il rentre en Belgique en 1914 et, à lannonce de la guerre, sengage comme volontaire. Il est fait prisonnier et emmené en captivité en Allemagne jusquà la libération en 1918. Les années passées, tant au Congo que dans les camps allemands, le poussent à vouloir améliorer les conditions de vie de ses compatriotes. Pendant dix ans, il va consacrer toute son énergie à réclamer légalité entre les blancs et les noirs par léducation et la responsabilisation des chefs, sous les attaques virulentes de la presse coloniale. A travers Panda, nous explorons les causes quil défend : abolition du travail forcé, importance de léducation pour tous dissociée de la religion, admission des Noirs au sein des instances décisionnelles de la colonie et en représentation internationale, respect élémentaire des droits de lhomme. Panda Farnana est le seul Africain invité à participer au 1er Congrès Colonial National de Bruxelles, destiné à redresser les torts apportés à la colonie par la politique de Léopold II. Il collabore étroitement avec lAfro-Américain W.E.B. DuBois à lorganisation du Congrès Pan-Africain de Bruxelles en 1921. A la lecture de ses textes et de sa correspondance, on saperçoit que Panda met déjà le doigt sur les faiblesses structurelles de la colonie belge : nécessité dune éducation de base, manque de responsabilisation des indigènes, hiérarchie entre blancs et noirs, etc.. On a même le sentiment quà travers les analyses de Panda, on devine déjà les sources des problèmes dont souffre le Congo depuis son indépendance. Panda Farnana meurt quelques mois après son retour au Congo, à lâge de 42 ans, empoisonné par les gens de son village.


Copyright wip 2008 | Wallonie Image Production | info@wip.be