Recherche d'un film



Achats et commandes

DVD PAL (Rgion 2)
Choisissez votre film via notre catalogue (rserv l'usage priv).
Cliquez ici pour le consulter.

Catalogue de films

Les tarifs annoncés concernent UNIQUEMENT le réseau familial.

Merci de nous contacter pour connaître les prix appliqués pour les ASSOCIATIONS.



APRES NOUS NE RESTERA QUE LA TERRE BRULEE
Delphine FEDEROFF
2014 80' vidéo
En avril 1986, l'homme est confronté à l'une des plus grandes catastrophes écologiques : une explosion nucléaire d'une ampleur inégalée. Un village et ses habitants refusent l'intégration dans une zone d'exclusion. Ils persistent à vivre sur leurs terres, à travers leurs rites et leurs histoires. On parle de mort précoce chez les personnes déplacées, de continuité salvatrice chez les "résistants-revenants", les Samossiols. Après 25 ans, quel regard porte cette communauté sur son parcours ? Et qu'en pensent leurs petits enfants ? Quelles sont, actuellement, les raisons de rester ou de partir ? C'est au village de Dytiatky, frontalier de la "zone", avec ces "revenants" et leurs proches que je nous questionne.



ARIA TAMMORRA
Andrea GAGLIARDI
2010 48' Beta digit
Andrea, à la recherche de ses racines culturelles, nous invite à rencontrer Zi Giannino, Sabatino et Tonino à travers les campagnes napolitaines. Tous les trois, chanteurs virtuoses des communautés paysannes des alentours du Vésuve, incarnent une tradition musicale d'une vitalité inouïe: la Tammurriata. Ce film nous offre dentrer dans un monde de sensations, de vibrations qui font le "sel" de la terre. Il rend hommage à ceux qui réussissent à transmettre un bien précieux : la puissance de la fête.



BATAILLE DE L'EAU NOIRE (LA)
Benjamin HENNOT
2015 75' vidéo
Les Irréductibles Couvinois de 1978 nous révèlent avec jubilation les secrets de leur lutte victorieuse contre le plus grand barrage de Belgique, qui aurait englouti leur vallée. La Bataille de lEau Noire raconte la lutte victorieuse des habitants dune petite ville de Belgique contre un projet de barrage insensé en 1978. Un récit choral qui nous communique lintensité dun mouvement populaire exemplaire. Un fragment de l'Histoire de la société civile, raconté par ceux et celles qui l'ont faite. En janvier 1978, le Ministre des Travaux publics annonce la construction d'un barrage de septante mètres de haut aux portes de la petite ville de Couvin. Les habitants s'organisent et en neuf mois, ils forcent le Ministre à remballer son projet qui aurait été le fleuron des Travaux Inutiles. A la question "Peut-on vaincre un projet gouvernemental pharaonique ?", les anti-barragistes couvinois ont répondu avec une créativité sans exclusive et une détermination inébranlable. Ils ont perpétré des chahuts et des chaulages, des sabotages et des saccages, des occupations et des visites, des campements sauvages et des corsos fleuris. Ils ont converti des billets de banque en vecteurs de propagande. Ils ont lancé la première radio libre de Belgique, dont les fugaces émissions étaient traquées (sans succès) par la gendarmerie. En cette tumultueuse année 1978, ces "Irréductibles Couvinois" étaient alors fermier, ouvrier en poêlerie, pompier, instituteur, professeur, assureur, naturaliste, jeune "lascar" ou étudiant en droit. Ensemble, et par-delà les convictions religieuses, politiques, idéologiques, par-delà les catégories sociales et culturelles, ils se sont unis et ont remporté une victoire fulgurante contre un projet de barrage inutile, qui aurait englouti la superbe vallée de l'Eau Noire et menacé leur cadre de vie. Neuf mois d'une lutte inventive, humoristique et furieusement déterminée. "C'était dur" confient-ils unanimement, mais pour ajouter aussitôt que ce fut aussi la période la plus intense de leur vie. Sabotage et destruction de chantier, caravanes motorisées et corso fleuris, assemblées générales et conspiration diffuse, épandage offensif de fumier, détournement de billets de banque, envahissements d'administrations et de propriétés d'ingénieurs, menaces de dynamitage, etc. Le tout dans la joie et la plus noire des humeurs. Fermiers, pompiers, avocats, enseignants, ouvriers, assureurs, étudiants, mères au foyer : guérilla d'habitants. Pas méchants, mais pas non-violents. La Bataille de l'Eau Noire est un récit choral tissé avec les fils multicolores déroulés par les anti-barragistes de 78. Patchwork tonifiant, maillage indéchirable entrelaçant toutes les sensibilités. Tantôt espiègles, tantôt hargneux, tantôt bon enfant, tantôt chien méchant, les irréductibles étaient, indéniablement, fiers (du latin ferus, "sauvage"). Tantôt coup d'éclat, tantôt coups sournois, toujours narquois : les Irréductibles Couvinois.



BOLI BANA
Simon GILLARD
2017 60' Beta digit
La nuit, le jeune Ama et sa bande voyagent dans la brousse de Boli Bana. Des bêtes immenses et bienveillantes les accompagnent. Ils se jaugent, se cherchent, sapprivoisent. Le jour, la jeune Aissita est lattention du village de Boli Bana. Une sorcière est venue pour un rituel : Assista rentre dans lâge adulte. A travers les yeux de ces enfants se dessine lhistoire dun monde nomade et mystique. Une enfance peulhe au Burkina Faso.



CHANT DE LA FLEUR (LE)
Jacques  DOCHAMPS & José GUALINGA
2013 61' vidéo
Menacé par lindustrie pétrolière, le peuple de Sarayaku en Amazonie mène une lutte acharnée pour sa survie. Inspiré par un chant chamanique ancestral, il sengage dans un défi inouï à portée universelle : la Frontière de Vie.



CHERNOBYL FOREVER
Alain  DE HALLEUX
2011 55' 16 mm
25 ans après Tchernobyl, nous avons oublié les dangers du nucléaire... Les conséquences de ce désastre ne sont toujours pas maîtrisées. Les derniers évènements au Japon, nous montrent que nous n'en avons pas tiré les leçons de cette catastrophe. L'atome a la vie longue, et l'homme a la mémoire courte. Ce film inédit sur Tchernobyl aujourd'hui est là pour nous le rappeler.



CINQUIEME SAISON (LA)
Caroline Baudouin
2009 57' 16 mm
Gaby et Françoise, 78 ans chacun, exploitent une petite ferme de 20 bêtes en Ardenne belge. Un jour, Gaby déclare à sa petite fille, cinéaste : « Si tu veux me filmer, il faut que tu le fasses maintenant, parce que bientôt, cest fini, jarrête tout. »



CORDILLERE DE BONNE ESPERANCE (LA)
Bernard GILLAIN
2010 54' Beta digit
Un mineur qui rencontre un peintre. Des terrils. Quelques artistes. Un butineur de terrils qui raconte son mineur d'enfance et son voyage d'hiver au pays du charbon. La Sambre se rappelle sans doute de ce Don quichote du Pays Noir qui donnait des coups de pieds dans la fourmilière pour que les mineurs ne soient pas que des fourmis laborieuses mais aussi des hommes. Mémoire et présent se frôlent et s'interpellent. Le grand Jules raconte sa vie de mineur dans le froid, sur son terril ou, bien au chaud, dans l'atelier du peintre Charles Szymkowicz qui fait son portrait.



D'ARBRES ET DE CHARBON
Bénédicte LIENARD
2012 58' Beta digit
De génération en génération, ma famille a pris soin dun petit bosquet au Borinage planté sur une ancienne fosse de charbonnage désaffectée. A lannonce de la maladie incurable de mon père, pour mieux comprendre ce qui me relie à son histoire, je cherche des images. Multipliant les supports, traduisant des impressions, je remonte aux origines de la famille librement. Je voyage dans mes souvenirs plus intimes qui me relient et parfois méloignent de ces arbres plantés sur cette terre de charbon.



EAU SACREE (ACTUELLEMENT INDISPONIBLE) (L')
Olivier JOURDAIN
2016 55' Beta digit
Guidé par Vestine, star extravagante des nuits radiophoniques, le film part à la découverte de la sexualité rwandaise, en quête de l'eau qui jaillit du corps des femmes et nous dévoile avec humour et spontanéité le mystère de l'éjaculation féminine. Les Rwandais seraient-ils les héritiers dune autre façon de faire lamour où le plaisir féminin serait central ? Au-delà de la découverte de ces pratiques sexuelles, cest de parole, de partage et de transmission dont il sagit. L'Eau Sacrée dresse le portrait intime dun pays et son rapport à ses traditions.



GAI SAVOIR (LE)
Stéphane  Xhroüet
2010 76' Beta digit
Septembre 2008, dans une ferme des Ardennes souvre une nouvelle école : Pédagogie Nomade. Élèves et professeurs veulent créer et expérimenter un contexte pédagogique radicalement neuf. Dès le départ, projets et rêves de liberté fusionnent mais ici tout est à construire au propre comme au figuré « Et toi que fais-tu de ta liberté ? »



GENS DU FLEUVE (LES)
Xavier ISTASSE
2013 52' Beta digit
Un fleuve, majestueux : La Meuse Magnifique thème qui a inspiré nombre de poètes, dartistes La Meuse qui, par ses attraits, a favorisé activités touristiques, sportives, culturelles et artistiques. Autour de la Meuse : des hommes et des femmes qui sont en contact direct avec elle, par leur métier ou leur lieu dhabitation. Le film va à leur rencontre ils évoquent lhistoire et le présent du fleuve. Ce film, notamment à travers de nombreux documents darchives, nous parle de la Meuse belge (plus particulièrement la Haute Meuse), de ses interactions avec ses riverains. Un documentaire contemplatif qui évoquera cette étrange fascination quexerce un fleuve sur les hommes



LA TERRE ABANDONNÉE
Gilles LAURENT
2015 73' Beta digit
Dans la zone évacuée autour de la centrale nucléaire de Fukushima, 5 ans après la catastrophe, le village de Tomioka est toujours vide de ses quinze mille habitants. Quelques rares individus vivent encore sur cette terre brûlante de radiations. Les Hangaï ont décidé de continuer à cultiver leur terre. Les Sato réinvestissent peu à peu leur maison avec le projet de s'y réinstaller prochainement, persuadés qu'un repeuplement est possible. Matsumura san, avec son vieux père, s'occupe des animaux abandonnés aux lendemains de l'accident nucléaire. Il est le premier à avoir refusé l'ordre dévacuer. A sa manière, en faisant de sa vie un symbole, il témoigne et milite pour un monde dénucléarisé.



LUCARNE (LA)
Thierry AUGE
1989 54' 16 mm
Des villageois du Bourbonnais accueillent des malades-mentaux dans leur maison et partagent leur vie, leurs problèmes et leur travail.



PRIX DU PAIN (LE)
Yves DORME
2013 54' Beta digit
Quand le prix du pain augmente, qui sen soucie ? Portrait dune famille pauvre en milieu rural. Les pauvres vivent ce que chacun redoute.



PYGMEES DE LA ROUTE
Marie DEVUYST & Alain LEMAÎTRE
2012 60' Beta digit
Alors que la plupart des Pygmées du Cameroun vivent toujours en brousse, une poignée de familles sont venues sinstaller au bord dune route bitumée, dans un village où leur vie quotidienne balance entre maintien des traditions et adaptation à la société bantoue. Le film nous mène à la rencontre des Pygmées de la route, une petite communauté à la croisée des chemins.



QUAND LE VENT EST AU BLE
Marie DEVUYST
2016 71' 16 mm
Ces dernières années, sur les terres de Wallonie,  on a vu réapparaître des variétés oubliées de céréales paysannes.  Les blés anciens. Au fil des saisons, les graines se multiplient, se répandent et se transforment. Les gens se rassemblent, le travail sorganise. Un petit réseau prend forme. Cest alors que lacte de produire la semence et le pain devient pour chacun une expérience, guidée avant tout par la recherche du goût et le respect de la terre. Des champs au hangar, du moulin à la boulangerie, le film raconte les parcours croisés dun agriculteur, une agronome, un paysan boulanger et deux meuniers, cinq acteurs du bon grain et du bon pain. POUR COMMANDER LE FILM, MERCI DE CONTACTER : Noémie Daras n.daras@wip.be


Copyright wip 2008 | Wallonie Image Production | info@wip.be